Karl Glusman incarne Murphy dans Love.


Lorsque j'ai commencé mes recherches sur toi, j'ai trouvé une vidéo dans laquelle tu joues Oscar de Enter the Void ! C'était particulièrement inattendu (et excitant) de voir le futur acteur de Gaspar jouer le rôle principal de son film précédent. Peux-tu nous en dire plus sur cette vidéo ? Connaissais-tu la filmographie de Gaspar avant d'être engagé pour LOVE ?


C'est vrai qu'une vidéo intitulée "Edge of the Void" (Le bord du Vide, en français, NDW) existe. Il s'agissait en fait d'un test de caméra pour un système de caméra réflex que j'ai assemblé une nuit. J'ai accroché un pré-amplificateur Tascam (avec deux micros-cravates) à un Canon 60-D pour voir si je pouvais enregistrer du son externe directement sur la carte SD de la caméra. Vivant à New-York, je n'avais pas d'argent à investir dans du matériel ou dans une équipe et ce système me permettait d'être à la fois cadreur et ingénieur du son. Un peu comme Bob Dylan lorsqu'il jouait à la fois de la guitare et de l'harmonica. J'ai appris à faire ça en regardant le documentaire "Hell and Back Again" réalisé par Danfung Dennis. La première fois que j'ai fait ça, j'étais seul (et obsédé par Enter the Void) donc ça m'est tout de suite venu en tête lorsque j'ai allumé la caméra. Je faisais surtout n'importe quoi mais l'effet était amusant pour ceux qui étaient dans le délire. Ce n'était qu'un test de caméra mais peu de temps après avoir été en contact avec Gaspar, je lui ai envoyé cette vidéo! 
Pour répondre à la deuxième partie de votre question, je connaissais déjà bien les films précédents de Gaspar avant de le rencontrer. J'avais vu Enter the Void au IFC Center à New-York, où Gaspar était venu et avait fait une séance de questions/réponses. A la projection, j'ai pu lui demander comment il a filmé la scène dans la salle de bain au début de Enter the Void. Il a généreusement partagé ses techniques au public et a même donné ses références cinématographiques qui l'ont inspiré. A l'époque, Enter the Void était l'un de mes films préférés... probablement le meilleur que j'ai pu voir des cinq dernières années.


Es-tu cinéphile ? Quels sont tes films et réalisateurs préférés ?


J'adore le cinéma. Stanley Kubrick est certainement mon réalisateur préféré de tous les temps. Je suis très impressionné de voir à quel point chacun de ses films est différent. Mieux encore, quand tu les regardes, chacun apporte sa propre signature. Parmi les films que j'ai adorés regarder, il y a : Dr. Folamour, 2001, Le Parrain 1 et 2, Taxi Driver, Apocalypse Now, Blade Runner et n'importe quel film avec Jack Nicholson.


Lorsque Gaspar a rencontré Vincent Cassel et Monica Bellucci pour Irréversible, il leur a dit "Vous voulez faire le film que Tom Cruise et Nicole Kidman n'ont pas réussi avec Eyes Wide Shut ?". Comment s'est déroulé ton premier contact avec Gaspar ? Comment t'a-t-il présenté LOVE ?


Gaspar m'a d'abord demandé comment j'allais, ce à quoi j'ai répondu "Ça va. Et vous ?" Il m'a ensuite demandé "Donc... comment tu te sens d'avoir ta queue en érection dans mon film?". Après lui avoir demandé de répéter la question, j'ai dit, "Eh bien, je pense que je n'inviterai pas ma mère à l'avant-première." Ensuite il m'a demandé quelle taille je faisais. Apparemment, il trouvait que j'étais trop grand parce qu'il voulait que les personnages principaux, Murphy et Electra, soient à la même hauteur pour le cadrage pendant le tournage, donc je lui ai suggéré de la mettre dans des talons sexy, ce à quoi il a ri.


À Cannes, tu disais être stressé avant de tourner ta toute première scène... Je peux imaginer combien ça peut être dur d'être nu devant l'autre actrice ET l'équipe. Mais comment as-tu réagi lorsque tu t'es vu à l'écran pour la première fois ?


Gaspar était très accueillant et m'a permis de venir dans la salle de montage avec lui et Denis (Bedlow, NDW). Il pouvait même me demander quelles prises j'aimais. Peut-être qu'il a fait ça pour que je me sentes inclus ou alors, peut-être parce que mon anglais est meilleur que le sien. Dans tous les cas, j'étais très fier de me voir dans des images filmées par Benoit Debie. Il y a une raison pour laquelle Gaspar aime travailler avec lui, ce mec est un génie avec la lumière. Je n'ai pas encore vu The Neon Demon mais pour l'instant je dirais que c'est de loin le film le mieux filmé dans lequel j'apparais. Je suis fier.


Gaspar a dit que la plupart des dialogues est improvisée. Qu'en est-il du scénario ? A quel point y avait-il de l'improvisation et avez-vous tourné des scènes absentes du montage final ?


Le scénario était composé de 8 pages sur les grandes lignes avec un résumé au début qui parlait de ce que le film tendait à devenir. Chaque scène était généralement qu'une seule phrase décrivant ce qu'il se passe. D'après ça, on improviserait tout. Il y a des scènes qu'on a tourné qui n'apparaissent pas dans le film. Gaspar laissait souvent la caméra tourner pendant environ 45 minutes donc il avait beaucoup de matière pour travailler. J'ai remarqué qu'il a coupé toutes les blagues que je faisais! Je voulais être sympa et charismatique mais c'est avant tout sa vision et c'est pour ça qu'on veut travailler avec un tel artiste. Il aurait pu monter un film de 5 heures s'il le voulait... il y a tellement d'images que le public ne verra jamais, des choses qui n'allaient pas à cause du cadre, du ton, ou peut-être qui étaient trop extrêmes pour les spectateurs.


En France, LOVE a été vu deux fois par le CNC, après la demande de la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin. C'était évidemment pour pousser le CNC à censurer LOVE avec une interdiction aux moins de 18 ans, comme un vrai film porno, que LOVE n'est pas... Comment ça fait d'avoir été un "acteur porno" pendant quelques jours ?


Je me demande si je suis le premier acteur d'un long-métrage avec une sortie internationale à avoir été filmé en 3D frontalement... Si oui, je me sens comme Neil Armstrong.

Je pense que l'interdiction aux -18 ans arrivera tout de même aux USA. Les censeurs sont un peu plus conservateurs ici, donc pour reprendre vos mots, je serais tout de même une star de film 3D... Peu de gens ici ont déjà vu le film donc les gens ne me remarquent pas. je profite de ma vie privée pour le moment. Ça me plaît de penser que les gens sont excités par le film. Au final, j'espère que les gens aiment ce que le film leur procure. J'espère qu'ils ont la patience de ressentir le travail. Ce n'est pas un film traditionnel et je pense que si quelqu'un va au cinéma en s'attendant à un film conventionnel, il pourrait être déçu. Comme dans la vie, c'est mieux d'essayer, de s'amuser, et d'être ouvert à l'inattendu. Comme quand tu vas au musée avec un ami et que tu flânes juste sans savoir quelles images tu pourrais y voir.


Tu joues dans le prochain Nicolas Winding-Refn -l'un des meilleurs réalisateurs actuels et ami de Gaspar. Peux-tu nous en dire plus sur ton rôle ?


Je joue un photographe en herbe sain dans le film de Nic. C'est très différent du film de Gaspar. Je ne veux pas trop en dire sur le scénario, mais je vous dirai que mon personnage  flirte avec celui d'Elle Fanning.


Avec LOVE, The Neon Demon et deux autres films, tu joues dans quatre films en 2015/2016. Pourquoi es-tu devenu acteur ? Était-ce un rêve d'enfant ? Quels sont tes projets, maintenant ?


Je suis devenu acteur parce que je m'ennuyais à l'école. Je n'ai rien appris d'important au lycée et ça a continué au début de la fac. Ce n'est jusqu'à ce que mon ami Benjamin Parslow suggère que l'on s'inscrive à l'option théâtre que j'ai commencé à y penser sérieusement. Peu de temps après, j'ai déménagé à New York pour étudier avec l'un des meilleurs enseignants du monde, William Esper et brièvement avec Wynn Handman. Ma mère me disait de faire ce qui me rendait heureux et de le faire tant que j'étais jeune, sinon je le regretterais le reste de ma vie. Elle avait raison. Il faut suivre ses instincts et faire les choses pour lesquelles on est passioné pendant qu'on peut le faire. Sinon, on ne saura jamais. Une vie qui aurait pu être une tragédie!

Mon projet suivant est avec Tom Ford.

J'adorerais également travailler avec Kathryn Bigelow, Martin Scorsese et Michael Haneke un jour... ainsi que travailler encore avec Nicolas et Gaspar! Cependant, je ne suis pas sûr quant au dernier... Gaspar ne semble pas travailler encore avec les mêmes acteurs, excepté Philippe Nahon.


Merci à M. Karl Glusman.

Interview réalisée par Frédéric Polizine et Alexis Veille.

Karl Glusman is Murphy in Love.


When I started my searches about you, I found a video in which you’re playing Oscar in Enter the Void! It was particularly unexpected (and thrilling) to watch Gaspar’s future actor playing the role of the main character of his previous movie. Can you tell us more about this video? Did you know Gaspar’s filmography before you’ve been hired for LOVE?


It is true that a video exists called "Edge of The Void". It was actually a camera test for a DSLR system I had assembled one night. I attached a Tascam pre-amplifier (with two lavalier microphones) to a Canon 60-D to see if I could record external audio directly onto the SD memory card in the camera. I had no money living in New York City to invest in equipment or personnel and this system allowed me to act as both camera man and sound engineer simultaneously. Kind of like when Bob Dylan would play guitar and harmonica at the same time. I learned how to do this from watching Danfung Dennis' documentary 'Hell and Back Again'. The first time I did this, I was alone (and obsessed with Enter The Void) so it just came into my mind as I turned the camera on. I was mostly just messing around but the effect was funny to those in on the joke. It was only a camera test but not too long after being in contact with Gaspar I sent him the video!
To answer the second part of your question, I was familiar with Gaspar's previous work before meeting him. I had seen Enter The Void at the IFC Center in New York, where Gaspar came and did a Q&A. At the screening, I was able to ask him how he shot the bathroom scene at the start of Enter The Void. He generously shared his techniques with the audience and even referenced the films which inspired the shots. At the time, Enter The Void was one of my favorite films... probably the best one that I had seen in the last five years.


Are you a movie lover? What are your favorite films and director?

I love cinema. Stanley Kubrick is probably my all-time favorite director. I am so impressed with how different each one of his films are. Yet, when you watch them, each one distinctly bares his signature. Films which I enjoy watching over the years include; Dr. Strangelove, 2001, Godfather I&II, Taxi Driver, Apocalypse Now, Blade Runner and anything with Jack Nicholson.


When Gaspar first met Vincent Cassel and Monica Bellucci for Irreversible, he told them “Do you want to make the movie that Tom Cruise and Nicole Kidman just missed making with "Eyes Wide Shut"?”. How was your very first contact with Gaspar? How did he “show” you LOVE?

Gaspar first asked me how I was to which I replied, "I'm well. You?" He then asked me, "So... how do you feel about your erect cock in my film?" After I asked him to repeat the question I said, "Well, I don't think I'll be inviting my mother to the premier." He then asked me how tall I was. Apparently he thought I was too tall because he wanted the main characters of Murphy and Electra to stand at the same height for framing while shooting so I suggested he put her in some sexy heels to which he laughed.

​In Cannes, you said you were stressed before you shot your very first scene... I can imagine how hard it is to be naked in front of other actress AND the team. But how did you react when you saw yourself in the movie for the first time?

Gaspar was very welcoming and allowed me to sit in the editing room with him and Denis. He would even ask me which takes I liked. Maybe he did this to make me feel included or maybe because my English is better than his. Either way, I was very proud to see myself in a picture shot by Benoit Debie. There is a reason why Gaspar likes working with him, the man is a genius with light. I haven't seen The Neon Demon yet but right now, I would have to say this is by far the most beautifully shot movie I have ever been a part of. I am proud.

Gaspar said the main dialogues were improvised. What’s about the script? How was the part of improvisation and did you shot some scenes missing of the final cut?

The script consisted of an 8-page outline with a mission statement at the beginning talking about what the film aimed to achieve. Each scene was usually only a sentence describing what happens. After that, we would improvise everything. There were scenes we shot which didn't make it into the final movie. Gaspar would usually leave the camera rolling for around 45 minutes so he had a lot to work with. I found that he cut out most of the jokes I made! I wanted to be sweet and charming but ultimately it's his vision and that's why you want to work such an artist. He could have cut together a 5 hour movie if he had wanted... there is so much footage that the public will never see, things that didn't fit due to the framing, the tone, or perhaps they were just too extreme for the audience.


In France, LOVE has been seen twice by the CNC, upon request of the French Minister of Culture, Fleur Pellerin. Clearly, it was a will to push the CNC to censor LOVE with a NC17 rating, like a pure porn movie, that LOVE is not… What does it like to have been a "porn star" for a few days?

I'm curious if I am the first actor in a feature film with a world-wide theatrical release to have a 3D full-frontal... if so, I feel like Neal Armstrong.

I believe the NC-17 rating will still occur in The United States. The censors are a bit more conservative here so by your definition I will still be a 3D action star... Not many people have seen the movie here yet so people don't notice me. I am enjoying my privacy at the moment. The thought of the movie exciting people pleases me. Ultimately, I hope people like what the movie does to them. I hope they have the patience to truly experience the work. It's not a traditional movie and I think if one goes into the theater expecting the norm, they may be disappointed. It's better, like in life, to try and have fun and be open to the unexpected. Like, when you go into a museum with a friend and just wander not knowing what images you may see along the way.


You star in the next Nicolas Winding Refn’s – one of the best current directors and a friend of Gaspar. Can you tell us more about your role?

I play a wholesome aspiring photographer in Nic's movie. It is much different from Gaspar's movie. I don't want to reveal too much of the plot but I will tell you that my character is smitten with Elle Fanning's character.


With LOVE, The Neon Demon and two another movies, you're playing in four movies in 2015/2016. Why did you become an actor? Was it an old dream? What are your projects, now?

I became an actor because I wasn't stimulated in school. I never learned anything of importance in High School and I was just going through the motions at the start of college. It wasn't until my friend Benjamin Parslow suggested we take an acting class as an elective that I started to study it seriously. Soon after, I moved to New York City to study with one of the best teachers in the world, William Esper and briefly with Wynn Handman. My mother told me to do what made me happy and to do it while I was young, otherwise I would regret it for the rest of my life. She was right. You must follow your instincts and do the things you are passionate about while you're able to do them. Otherwise, you'll never know. A life that could have been: what a tragedy!
My next project is with Tom Ford.
I would also love to work with Kathryn Bigelow, Martin Scorsese and Michael Haneke one day... as well as work with Nicolas and Gaspar again! Although, I'm not sure about the latter... Gaspar doesn't seem to work with the same actor(s) again other than Philipe Nahon.


Thanks to Mr Karl Glusman
Questions by Frédéric Polizine & Alexis Veille

Karl Glusman

Acteur

Actor

POLIZINE, Frédéric; VEILLE, Alexis. Entretien avec Karl Glusman. Le Temps Détruit Tout. [en ligne] Publié le 15 juillet 2015. Consultable à l'adresse : http://www.letempsdetruittout.net/interviews/karl-glusman

✓ Texte copié

Le Temps Détruit Tout — 2021

Site non officiel dédié à Gaspar Noé