Comment une musique peut-elle aussi bien coller à un film, sans avoir pour autant été écrite pour ce film ?
Qui pourrait croire que Thierry Durbet n’a jamais croisé Gaspar Noé et qu’il n’a jamais vu « Seul contre tous » ?
C’est toute la magie d’une fabuleuse rencontre qui s’est faite comme par enchantement, comme une évidence dont les deux protagonistes n’auraient pas eu conscience.

Pour en savoir plus, j’ai téléphoné à Thierry Durbet compositeur de « Honour », l’étonnante marche militaire de « Seul contre tous » et lui ai demandé de me raconter l’histoire de ses trois compositions musicales définitivement indissociables du film de Gaspar Noé.

Voilà ce qu’il m’a dit :


« J’ai travaillé pour le catalogue musical de KOKA MEDIA.
Il y a une dizaine d’années, cette Société recherchait des musiques solennelles en tous genres voire militaires, pouvant être utilisées pour des documentaires. J’ai donc déposé ce titre « Honour ».

Je ne savais pas du tout que Gaspar Noé avait choisi ma musique…vous me l’apprenez ! Vu les milliers de morceaux qui existent, il a dû passer un temps fou avant de trouver ce qui lui convenait. Je suis ravi que son choix se soit porté sur mes musiques!

Je dois vous préciser que le catalogue de KOKA MEDIA sert aux Artistes qui n’ont pas les moyens de débloquer un budget pour enregistrer une musique originale, spécifique pour leurs images. Pour ce catalogue, j’ai composé de façon extrêmement éclectique afin de répondre à toutes sortes de « demandes sonores ».

Ce que vous me dites concernant « Seul contre tous » me fait très plaisir, car cela prouve que le but est atteint.
Gaspar Noé a trouvé des thèmes qui collent à ses images et qui sont en adéquation avec son film.
Je ne n’ai jamais vu ce film, je ne le connais même pas…vous avez piqué ma curiosité et je vais l’acheter de ce pas!

« Schuss », autre morceau choisi par Gaspar Noé (c’est vraiment formidable tout ce que vous m’apprenez !), a été écrit à l’époque pour répondre à une demande de musique devant illustrer différents sports et ce, à la demande d’Antenne 2 (aujourd’hui France 2, ndw). Voilà pourquoi nous l’avons appelé « Schuss ». Cela fait référence à une notion de vitesse, de rapidité.

Comment décide-t-on de s’atteler à tel ou tel thème ? C’est très simple. Il y a une discussion entre la personne qui gère KOKA MEDIA et moi-même, afin que nous déterminions les lacunes à combler en matière de musiques mises à disposition. En ce qui concerne le titre « Flagship », je l’ai composé afin de mettre à la disposition de réalisateurs de films ou d’illustrateurs de télé n’ayant pas de budget pour la production d’une B.O., une musique symbolisant une action.

Je voulais un thème avec une couleur classieuse que donne un grand orchestre , et une recherche de mélodie et d’harmonies un peu plus riche que ce que l’on entend souvent derrière certains téléfilms français, qui choisissent trop souvent la facilité et l’économie."


PARCOURS ARTISTIQUE DE THIERRY DURBET


Il me semblait important de retracer la carrière de Thierry Durbet pour ne pas le réduire au simple illustrateur sonore de « Seul contre tous »…même si les trois thèmes évoqués ont marqué à jamais notre mémoire et celle du Cinéma Français.

Je lui ai donc demandé qu’il me parle de lui, ce qu’il accepta de faire en toute simplicité :


"Je vais essayer de retracer mon parcours artistique en faisant court, car j’exerce la profession de compositeur de musiques, d’arrangeur et chef-d’orchestre depuis une trentaine d’années !!
J’ai composé et orchestré de nombreuses musiques de films, dont le plus compliqué et intéressant fut l’orchestration de 90 minutes non-stop de musique pour orchestre symphonique illustrant le film « L’homme au chapeau de soie » , réalisé par Maud Linder et retraçant la vie de son père Max Linder, à travers un montage de films muets de celui-ci.
J’ai également composé et réalisé de nombreuses Pubs et génériques télé, dont le plus connu est celui du magazine des sports de CNN.

Durant toutes ces années, il m’a été confié la réalisation et les arrangements d’un grand nombre d’artistes de variété : Claude François, Jeanne Manson, Gilbert Bécaud, Marcel Dadi, Francis Lalanne, Eddy Mitchell, Dionne Warwick, Patricia Kaas, Alan Stivel et bien d’autres…
J’ai aussi participé à des enregistrements en qualité de musicien claviers, pour Jean-Jacques Goldman, Philippe Laville, Patrick Bruel, Christophe, Michel Jonasz, Ofra Haza etc…

Je suis membre définitif de la SACEM depuis 1990.
SACEM qui m’a décerné le Prix Rolf Marbot en 1988 et le Prix Vincent Scotto en 1990.
Je suis en parallèle à tout cela, membre de la commission des Variétés depuis 1995.

Voilà en résumé mon parcours."


Un grand merci à Thierry Durbet pour sa chaleureuse complicité.
Merci @ Philou pour son super boulot !
www.koka.com

How can music so well stick to a film, without having been written for this film?

Who could believe that Thierry Durbet has never crossed paths with Gaspar Noé and that he has never seen “I Stand Alone”?

It is all the magic of a fabulous meeting which happened as if by magic, like an evidence of which the two protagonists would not have been aware.

To find out more, I called Thierry Durbet, composer of “Honor”, the astonishing military march of “Seul contre tous” and asked him to tell me the story of his three musical compositions definitely inseparable from Gaspar Noé's film.


This is what he told me:


“I worked for the KOKA MEDIA music catalog.

About ten years ago, this Society was looking for solemn music of all kinds, even military, that could be used for documentaries. So I deposited this title "Honor".

I didn't know at all that Gaspar Noé had chosen my music… you teach me that! Considering the thousands of pieces that exist, he must have spent a lot of time before finding what suited him. I am delighted that his choice fell on my music!

I must tell you that the KOKA MEDIA catalog is used by Artists who do not have the means to release a budget to record original music, specific for their images. For this catalog, I composed in an extremely eclectic way in order to answer all kinds of "sound requests".

What you tell me about "I Stand Alone" gives me great pleasure, because it proves that the goal has been reached.

Gaspar Noé found themes which stick to his images and which are in adequacy with his film.

I've never seen this movie, I don't even know it… you piqued my curiosity and I'm going to buy it right now!

“Schuss”, another piece chosen by Gaspar Noé (it's really great what you teach me!), Was written at the time to meet a demand for music to illustrate different sports and on demand. Antenne 2 (now France 2, ndw). That's why we called him “Schuss”. It refers to a notion of speed, of rapidity.

How do you decide to tackle this or that theme? It is very simple. There is a discussion between the person who manages KOKA MEDIA and myself, so that we determine the gaps to be filled in terms of music made available. Regarding the title "Flagship", I composed it in order to make available to film directors or TV illustrators who do not have a budget for the production of a soundtrack, a music symbolizing an action. .

I wanted a theme with a classy color that gives a large orchestra, and a search for melody and harmonies a little richer than what we often hear behind certain French TV films, which too often choose ease and economy. . "


THIERRY DURBET'S ARTISTIC JOURNEY


It seemed important to me to retrace Thierry Durbet's career so as not to reduce him to a simple sound illustrator of “Seul contre tous”… even if the three themes mentioned have forever marked our memory and that of French Cinema.

So I asked him to tell me about himself, which he agreed to do in all simplicity:

"I will try to retrace my artistic career in a short way, because I have been practicing the profession of music composer, arranger and conductor for about thirty years !!

I composed and orchestrated many film scores, the most complicated and interesting of which was the non-stop orchestration of 90 minutes of music for symphony orchestra illustrating the film "The man in the silk hat", directed by Maud Linder and retracing the life of his father Max Linder, through a montage of silent films of him.

I have also composed and directed numerous Commercials and TV credits, the most famous of which is that of CNN's sports magazine.

During all these years, I have been entrusted with the realization and arrangements of a large number of variety artists: Claude François, Jeanne Manson, Gilbert Bécaud, Marcel Dadi, Francis Lalanne, Eddy Mitchell, Dionne Warwick, Patricia Kaas , Alan Stivel and many others ...

I also took part in recordings as a keyboard musician, for Jean-Jacques Goldman, Philippe Laville, Patrick Bruel, Christophe, Michel Jonasz, Ofra Haza etc ...

I have been a permanent member of SACEM since 1990.

SACEM who awarded me the Rolf Marbot Prize in 1988 and the Vincent Scotto Prize in 1990.

At the same time, I have been a member of the Varieties commission since 1995.

This is a summary of my background. "


A big thank you to Thierry Durbet for his warm complicity.

Thank you @ Philou for his great job!

www.koka.com

Thierry Durbet

Musicien

Musician

LOWINSKI, Philippe. Entretien avec Thierry Durbet. Le Temps Détruit Tout [en ligne]. Publié le 27 octobre 2003. Disponible à l'adresse : http://www.letempsdetruittout.net/interviews/thierry-durbet

✓ Texte copié

Le Temps Détruit Tout — 2021

Site non officiel dédié à Gaspar Noé