IRREVERSIBLE

DIFFUSÉ LE 23 MAI 2002

Irréversible est attendu en séance de minuit à Cannes. On l'annonce violent, cru, viscéral. Des spectateurs partent au bout d'un quart d'heure, d'autres en plein milieu du film pendant la scène du viol. Son scénario n'a rien de traditionnel : d'une longueur de sept pages, il ne contient qu'un résumé des scènes plutôt qu'une description complète, détaillée et dialoguée. Ainsi, aussi impressionnants qu'ils puissent être, certains plans, y compris à la grue, ont été improvisés et furent pour certains des essais que Benoit Debie (le directeur de photographie) réalisait avant de tourner réellement. Et comme le film expérimente des plans tournant à 360°, on vous laisse découvrir en bas de page un dessin non-officiel, en 360°.

Mais avant d'être le film que l'on connaît, il est le mélange de plusieurs idées qu'avait en tête Gaspar Noé : un mélodrame amoureux intitulé Danger (qui deviendra Love) et un projet de film en un plan-séquence unique sur un viol dans un parking (dont le scénario ne dépassa finalement pas les deux pages).

 

L'idée de monter le film à l'envers lui est inspiré par le Memento de Christopher Nolan (2000). Pourtant, en Corée, une édition DVD du film contient une version remontée du film dans l'ordre chronologique. N'ayant pas été sollicité pour ce re-montage, Gaspar Noé aurait préféré inclure des cartons noirs entre chaque scène comme il l'a fait dans Love. 

SÉLECTION OFFICIELLE / EN COMPÉTITION

[ Cannes 2002 ]

 

CHEVAL DE BRONZE DU MEILLEUR FILM

[ Stockholm 2002 ]

MEILLEUR FILM DE LA DÉCENNIE

[ CinEuphoria Awards 2010 ]

MEILLEUR FILM EN LANGUE ÉTRANGÈRE

[ SDFCS 2003 ]

 

Irréversible 360° par Alexis Veille