RYOTARO HARADA

ingénieur du son

Ryotaro Harada était ingénieur du son sur Enter the Void.

Ryotaro Harada, vous faisiez partie de l'équipe son d'Enter the Void. Quel était exactement votre rôle pendant le tournage ?

J'ai travaillé en tant qu'ingénieur du son.

  

 

Quel matériel utilisez-vous ?

Enregistreur numérique : Aaton Cantar X
Enregistreur DAT: Fostex PD4
Mixette : cooper sound 108
Micros canon : Schoeps CMIT5U, Sennheiser MKH416
Micros HF sans fil : Ramsa RJ800
etc.

 

 

Au moment du tournage, aviez-vous déjà vu les autres films de Gaspar ?
 

Oui, seulement "Irréversible"

 

 

Quelles étaient les demandes et difficultés principales du son d'Enter the Void ? En d'autres termes : que voulait Gaspar ? 

 

Pas difficile mais nous devions attendre longtemps avant qu'il ne décide à tourner. Et il voulait des sons Japonais pour des effets post-produits. "Foules", "cigales", "bruit électrique" etc. J'ai enregistré ce dont il avait besoin. C'était compliqué à gérer. Lors de notre première rencontre, il disait vouloir de la bande-son d'ETV [qu'elle sonne] comme celle d'Eraserhead. Des sons psychédéliques, j'ai compris ce qu'il voulait.

 

 

Aviez-vous conscience de travailler sur un projet important particulièrement attendu des cinéphiles ?

Oui. On voyait qu'ils dépensaient beaucoup d'argent à Tokyo. Et son précédent film [Irréversible, note du webmaster] est connu ici.

 

Votre meilleur souvenir du tournage ?

 

Moi, Paz, Nathan et Gaspar, seuls tous les 4 dans les montagnes russes.

Que pensez-vous de Gaspar en tant que réalisateur et en tant qu'homme ?

Son énergie créative est super élevée. Un réalisateur très unique. Pour moi, c'est quelqu'un de très amical.

 

Sur quels autres films avez-vous travaillé et quelles en sont les différences principales avec le film de Gaspar ?

Ses idées sont complètement différentes des autres. Je pense que son public ressent quelque chose en regardant son film. C'est ce qu'il veut !

 

Quels sont vos films préférés, exceptés ceux sur lesquels vous avez travaillé ?

" DOGORA : Ouvrons les yeux" [Patrice Leconte] et "Notre pain quotidien" [Nikolaus Geyrhalter].

 

 

Quels sont vos projets du moment ?

J'ai travaillé sur un "documentaire PNG" [Note du traducteur : il emploie "PNG documentary", peut-être s'agit-il d'un documentaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée].

 

 

Merci à M. RYOTARO HARADA

 

 

www.letempsdetruittout.net is non official & independent, dedicated to the cinema of Gaspar Noé. Its content does not engage the responsibility of Gaspar Noé. All medias (images, videos, texts...) belong to their respective authors and the webmasters guarantee a non-commercial use. Layout : Alexis Veille.

 

 

 

 

 

RSS Feed