SIDA

DIFFUSÉ EN MAI 2006

SIDA est peut-être l’œuvre la plus intime et la plus forte de Gaspar Noé. Documentaire expérimental qui suit les derniers moments d'un homme malade du SIDA au Burkina-Faso, le travail de Noé est d'un réalisme et d'une noirceur rares sans pour autant sombrer dans le voyeurisme. Il n'y a pas de message. Juste le constat d'une vie qui s'en va.

Dieudonné Ilboudo est finalement décédé 3 ou 4 mois après le tournage, selon Gaspar Noé. A l'époque, Noé évoquait la possibilité de faire une version longue de ce film, sans donner de nouvelle de ce projet. C'est durant la promotion de Love qu'on apprend qu'il souhaite faire un documentaire avec toutes les techniques du cinéma (en plan-séquence et avec effets spéciaux) en Afrique Noire. Serait-ce une "suite" à SIDA ? A suivre...

Le réalisateur avait déjà abordé le SIDA dans Sodomites (commandé par le Ministère de la Santé et Canal +, 1998), Intoxication (1998), et deux spots de prévention (commandés par l'INPES, 2004)

SÉLECTION OFFICIELLE / HORS COMPÉTITION

[ Cannes 2006 ]